Oui, j’ai cédé. Au début, je me suis dit, « Oh, ça sent l’arnaque, je ne l’achète pas », mais j’ai eu envie de voir, ce numéro de « Marie-Claire » au naturel.

J’ai eu envie de voir, ce numéro « 100% sans retouches » avec en couverture Louise Bourgoin :

marie claire_sans retouches

Alors à quoi je m’attendais en achetant ce numéro ? :

- A voir de vraies femmes

- De la cellulite, un genou un peu enrobé, un nez pas si parfait, un grain de peau normal

- A être extasiée, à me dire « ben voilà, vous vous moquez bien de nous au quotidien avec vos filles photoshopées ! »;

Alors pour la première fois, j’ai commencé le magazine par les premières pages (de pub), puis par l’édito et ainsi de suite. Un exploit pour moi, car je commence toujours un magazine par la fin, en remontant soigneusement jusqu’à la première page (ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça).

La première chose c’est que l’édito nous explique sa démarche (en rapport avec la proposition de loi de la députée Valérie Boyer sur les retouches photos), mais surtout, on apprend quelles seront les photos non retouchées : Celles prises par le magazine et certaines fournies par les photographes et agences qui ont accepté de jouer le jeu. Les publicités ne sont pas concernées.

ok, ça c’est fait ! Je me met donc à la recherche de la mention « Photos non retouchées » sur les différents articles et je me surprend à scruter cuisses et visages des mannequins, anonymes et stars qui ont accepté de jouer le jeu… Et tout d’un coup, j’ai honte.

Qu’est-ce que je croyais ? Qu’est-ce que je cherchais ? C’est quoi l’objectif d’un magazine féminin ?

Ben oui, autant vous le dire tout de suite : Un mannequin est canon photoshopé ou pas, Louise Bourgoin est jolie, les acteurs ont des « gueules ».

En même temps, ce n’est pas pour rien s’ils sortent du lot, s’ils ont des fans et du succès. C’est parce qu’ils ont ce truc, que nous nous n’avons pas forcément, ou du moins pas à ce niveau.

Cela se saurait si les mannequins présentes dans les magazines faisaient une taille 40 et avaient des jambes à faire fuir la populace.(et j’espère que cela va devenir une norme d’avoir des mannequins de toutes tailles, vive Big Beauty et consorts)

Je vous rassure aussi sur un autre point, pas d’extrême maigreur dans ce numéro. Il y a même un dossier sur être « Belle en étant soi-même » avec des témoignages de fille ronde, à grand nez, rousse ou avec des cicatrices. Biensûre, on joue le jeu de je m’accepte tel que je suis et je met en valeur la vraie femme (je ne suis pas dupe).

Toutefois, je ne sais pas trop quoi penser de ce numéro ou quoi penser de ma perception des magazines féminins (ou tout simplement de Marie Claire) ?

Car au final, on se dit, » retouches ou pas, je ne vois pas vraiment la différence », biensûre c’est un peu moins parfait, plus naturel, mais quand même pas flagrant. Excepté pour les publicités.

Alors plusieurs hypothèses :

- Marie Claire est un exemple à suivre pour les magazines féminins (car j’en ai vu d’autres avec des shootings de mannequins tellement maigres que ça faisait peur)

- Tous les magazines féminins sont des exemples à suivre (j’y crois moyen)

- Ce numéro est exceptionnel et c’est de la poudre aux yeux (je n’en ai pas vraiment l’impression)

- Les magazines n’y sont pour rien, c’est la publicité qui est en cause (une partie de cette phrase n’est pas fausse)

Alors qu’est-ce que l’on fait ?

- Serions-nous d’accord pour la mention « photos retouchées », sur les pubs et photos ? En même temps, une pub, un magazine, un shooting est là pour faire rêver, pour donner envie. Ce serait bien fade sans ces cils vertigineux pour démontrer l’efficacité d’un mascara.

- Serions-nous d’accord pour que les marques, agences, photographes et magazines signent une charte les empêchant d’exagérer sur les retouches ? Et du coup, laisser le libre arbitre à chacun.

- A t’on vraiment envie de voir de vraies femmes dans les magazines féminins tout le temps, sur toutes les pages ? Personnellement, j’ai envie de voir de tout, des grosses, des minces, des noires, des jaunes, des blanches, des magnifiques, des moins jolies, des parfaites, des sans défauts, des femmes, tout simplement. J’ai envie de rêver, de me filer des objectifs, de faire ma jalouse, d’avoir des envies, de me motiver à faire du sport, d’être moi et d’essayer d’être encore plus moi !

Alors, j’ai envie de dire, à nous aussi lectrices de prendre du recul par rapport aux pubs et photos, à nous de prendre du recul par rapport à ce nez que l’on ne peut encadrer, à ces hanches larges, à ces petits seins, à son 1m55, à sa pointure 42. A nous de bosser sur nous mêmes, de ne plus être dupes, d’être en phase avec notre réalité, notre génétique et d’en tirer parti.

Non ?

ViVi LaChipie (alors, on ouvre le débat ?)

Rendez-vous sur Hellocoton !